jeudi 28 mars 2013

Journal d’un intervenant ERJ 2013-7

Lundi 18 mars au lycée Monge de Chambéry

C’est sous la neige que je rejoins Panny au lycée Monge. A deux jours du printemps, je me demande quand mon Fazer va sortir le bout de sa tête de fourche du garage ! Pas grave, nous avons une salle de conférence rien que pour nous ! Les chaises sont déjà installées. Il ne reste qu’à brancher le vidéo projecteur et l’ordinateur. C’est vite fait et surprise du chef, David notre rédacteur de newsletter préféré qui travaille au lycée Monge nous rejoint avec thé, café et petits biscuits. Alors là, je me dis que la journée commence très bien et je me mets immédiatement à la dégustation des gâteaux !
9h : première classe… de 12 élèves ! Il s’agit en fait de groupes et certains ne commencent qu’à 10 heures donc tous les effectifs ne sont pas présents et nous, nous ramons comme de beaux diables avec Panny pour les faire participer. En plus, nous avons mal installé la clé USB et nous devrons nous passer de certaines vidéos pour la journée. Qu’importe ! Nous sommes les rois de l’improvisation et rien ne nous fait dévier de notre objectif.
10h : douche froide : une arrivée massive de plus de 60 élèves (deux classes !). Pas de souci, on déroule notre programme et là, pour le coup, nous avons une bonne participation. Nous prenons le temps de faire le test de la tache de Mariotte correctement étant donné que nous n’avons pas assez de fiches pour le faire simultanément.
La matinée se passe bien et nous allons déjeuner avec David et une madame CPE dont j’ai oublié le nom. Nous découvrons les bâtiments du lycée Monge après une grosse restructuration qui a duré plusieurs années mais dont le rendu est formidable. Les espaces de vie pour les lycéens sont accueillants et propices à l’épanouissement tout autant qu’aux études.
Nous repartons sur le sentier de l’ERJ après le repas. David va rester avec nous cet après-midi. Il nous aide à canaliser les troupes et les interventions orales. Tout passe très vite comme d’habitude. Il va sans dire que nous préférons les classes où il y a déjà des scootéristes, des conduites accompagnées voire des permis étant donné que les échanges sont plus réalistes quant à la mise en situation de l’usager de la route. Toutefois, nous avons pu apprécier les prises de paroles de chacun, tantôt sur leurs expériences personnelles, tantôt sur leurs réactions provoquées par nos propos. Encore une bonne journée et presque 190 élèves rencontrés ce jour-là !

A bientôt sur la route de l’ERJ

Sylvie