jeudi 28 mars 2013

Journal d’un intervenant ERJ 2013-8

Mardi 19 mars au lycée professionnel Louis Armand de Chambéry

La veille, Sylvie et Panny qui étaient en intervention au Lycée Monge m’ont appelé car le power point fonctionnait mal. Malheureusement, par téléphone, je ne peux pas faire grand-chose. On en discute le soir, quand je récupère le matériel chez Sylvie et je ne comprends pas ce qui a pu aller de travers vu que la semaine précédente à Marlioz tout était impeccable : je n’ai rien modifié, j’ai de plus laissé ma clé. Bizarre, bizarre vous avez dit bizarre … Comble de malheur, je n’ai pas le temps de regarder lundi soir.
Aussi, dès 5 heures du matin, me voilà debout pour revoir le PowerPoint. Avec mon ordinateur, pas de souci, la clé fonctionne merveilleusement bien. Je sors tout le matos de la préfecture, je branche, j’allume, j’insère la clé, clique sur le dossier puis clique droit pour ouvrir avec le bon programme : power point et tout fonctionne… J’avais oublié de dire qu’avec ce PC-là, il ne fallait pas le lancer en cliquant dessus directement car alors il s’ouvre avec OPEN OFFICE et là il met trois heures à se charger, les liens hypertextes ne fonctionnent pas je comprends pourquoi lundi ils ont eu du mal.
7 heures, je démarre la moto pour me rendre au Lycée ou normalement il est prévu d’intervenir à 8h, il faut compter avec notre demi-heure d’installation. Panny arrive à pieds à 7h35, on lui avait indiqué le collège Cote rousse à coté et il n’a pas voulu bouger sa B A R. Nous nous présentons à l’accueil qui nous dit que nous ne verrons personne avant 8h00, ça démarre fort. A l’heure dite nous sommes accueillis par le responsable de la journée qui nous ouvre la porte de notre salle et nous dit qu’il y a des petits changements, finalement il n’y aura que 3 classes sur 1 h, donc on finit à 12h00. Vite, on prévient Joël que ce n’est pas utile de venir l’après-midi. Perso, j’appelle mon boss pour savoir si je peux annuler un demi RTT.
Le public est différent d’un collège : beaucoup plus roulent en 2 roues et on a affaire ici à des élèves qui passent leurs permis dans le cadre de leurs études, puisqu’ils seront amenés à être chauffeurs routiers ou mécaniciens. Dans seulement une classe il sera un peu difficile d’avoir des volontaires sinon la participation est très active avec de bonnes questions et interrogations. Nous devons vraiment faire très attention au timing pour arriver à faire la vue et l’équipement correctement, d’ailleurs la dernière classe nous n’aurons pas le temps de faire toutes les diapos. J’ai encore un peu trop tenu la parole mais Panny a su me couper pour une meilleure participation.

A bientôt sur la route de l’ERJ

Bruno